Articles les plus récents

vendredi 25 juillet 2014
par  F.G.

« À contretemps », n° 47, décembre 2013

Dossier : Tours et détours d’une résistance libertaire au franquisme – Présentation – Les cheminements d’une histoire singulière, par José Fergo – « Los Maños » : anatomie d’un groupe d’action Entretien avec Mariano Aguayo Morán Revue [espagnole] des livres – Rastros de rostros en un prado rojo (...)
vendredi 25 juillet 2014
par  F.G.

Dossier : D’une résistance libertaire au franquisme

Sous diverses formes, la résistance libertaire au franquisme mobilisa, de 1939 à 1975, plusieurs générations militantes. On peut admettre, aujourd’hui, que ses faits d’armes, finalement peu nombreux et souvent dérisoires, n’eurent aucun effet d’usure réel sur le régime policier qui s’était mis en place (...)
vendredi 25 juillet 2014
par  F.G.

Les cheminements d’une histoire singulière

 Guillaume GOUTTE Passeurs d’espoir Réseaux de passage du Mouvement libertaire espagnol (MLE) 1939-1975 Saint-Georges d’Oléron, Les Éditions libertaires, 2013, 230 p., ill. AU fOND de l’histoire, indiquait Lucien Febvre, il y a toujours des sentiments. Longtemps le récit de cette histoire-là (...)
vendredi 25 juillet 2014
par  F.G.

« Los Maños » : anatomie d’un groupe d’action

Réalisé en septembre 1976, cet entretien avec Mariano Aguayo Morán (1922-1994) fut l’occasion d’aborder l’histoire d’un groupe d’action de la résistance libertaire anti-franquiste d’après-guerre (1946-1950), celle qui émergea des espoirs, vite déçus, d’une époque où, défaits les fascismes, le régime de (...)
vendredi 25 juillet 2014
par  F.G.

Aux marges de la « cité des prodiges »

 Pere LÓPEZ SÁNCHEZ Rastros de rostros en un prado rojo (y negro) Las Casas Baratas de Can Tunis en la revolución social de los años treinta Prologue de Tómas Ibáñez Barcelona, Virus Editorial, 440 p., ill., 2013. S’il existe diverses manières d’écrire l’histoire des subversions sociales, (...)