Œuvres de Ba Jin parues en français

À contretemps, n° 45, mars 2013
dimanche 13 juillet 2014
par  F.G.
popularité : 11%

Cette bibliographie, classée par ordre chronologique de parution, ne recense que les livres. Pour une liste exhaustive de tout ce qui a été traduit de Ba Jin en français, y compris dans les revues, ou écrit sur lui dans cette langue, on se reportera à : Angel Pino, « La Réception de Pa Kin en France : un premier bilan », in : Chine-Europe-Amérique : rencontres et échanges de Marco Polo à nos jours, sous la direction de Li Shenwen, Québec (Canada), Presses de l’université Laval, coll. « Intercultures », 2009, pp. 93-120.


Nuit glacée [1947], roman, traduit par Marie-José Lalitte, préface d’Étiemble, postface de l’auteur (janvier 1948), Paris, Gallimard, coll. « Du monde entier », 1978, 327 pp. (Rééd. : « Folio », 1983, 373 pp.)

Le Jardin du repos [1944], roman, traduit par Nicolas Chapuis et Roger Darrobers, révisé par Bai Yuegui et Robert Ruhlmann, Paris, Robert Laffont, « Pavillon/Langues O », 1979, 302 pp. (Rééd. : « Classiques Pavillons », 1984, 325 pp. ; « Bibliothèque Pavillons », 2004.) [Autre version, par Marie-José Lalitte, en 1981.]

Famille [1932], roman, traduit par Li Tche-Houa et Jacqueline Alézaïs, présentation de Marie-José Lalitte, préface de l’auteur (26 septembre 1977), Paris, Flammarion-Eibel, « Lettres étrangères », 1979, 412 pp. Traduction suivie de « Commentaires de l’auteur » (juin 1957). (Rééd. : Paris, Librairie générale française, coll. « Le livre de poche », 1981, 1989, 1994.) Autres éditions : Paris, France-Loisirs, 1979, 412 pp. ; Bagneux, le Livre de Paris, coll. « Club pour vous Hachette », 1979, 412 pp.

Vengeance, nouvelles, traduit par Pénélope Bourgeois et Bernard Lelarge, préface de Jacques Gernet, postface de Pénélope Bourgeois, Paris, Seghers, coll. « Autour du monde », 1980, 112 pp. Seule une partie des nouvelles qui figurent dans l’édition chinoise ont été reprises. Contient : Première partie (en France) : « Vengeance » (1930), « Monsieur Robert » (1930) ; « Le Lion » (1930) ; Deuxième partie (en Chine) : « Histoire de cheveux » (1936), « Parfum de roses » (1933), « Deuxième Mère » (1932), « Mona Lisa » (1937), « Le Général » (1933).

Le Secret de Robespierre, et autres nouvelles, nouvelles, traduit par Maryse Bannier, Dominique Colliot, Nicole Dulioust, Dominique Escande, Sylvie Gentil, Catherine Maurios, Paul Jean-Ortiz, Emmanuelle Péchenart et Bernadette Rouis, préface de Sylvie Gentil et Emmanuelle Péchenart, avec une lettre de l’auteur (28 mai 1980), Paris, Mazarine, coll. « Roman », 1980, 208 pp. Contient : « La Logeuse » (1929) ; « La Cruauté de l’amour » (1930) ; « Ariana » (1931) ; « Un Homme bon » (1931) ; « Une lettre » (1931) ; « Larmes » (1931) ; « La Nuit de Marseille » (1932) ; « La Deuxième Mort » ; « Mona Lisa » (1937) ; « Le Secret de Robespierre » (1934) ; « La Mort de Marat » (1934) ; « Ariana Volberg » (1933). Avec une préface originale de l’auteur (28 mai 1980). (Rééd. : Paris, Stock, coll. « La bibliothèque cosmopolite », 1997, 208 pp.)

Le Jardin du repos [1944], roman, traduit par Marie-José Lalitte, Paris, Gallimard, « Folio », 1981, 251 pp. (Rééd. : 1985, 1999.) [Autre version, par Nicolas Chapuis et Roger Darrobers, en 1979.]

– Ba Jin, L’Automne dans le printemps, nouvelles, traduit par Li Meiying, Hansheng, Tang Zhi’an, Luo Xinzhang, préface de l’auteur (14 mai 1982), Pékin, Littérature chinoise, coll. « Panda », 1982, 233 pp. Contient : « La Pluie » (1936), « La Digue Su » (1931), « À la fonte des neiges » (1934), « Une nuit sous la lune » (1933), « Un cœur d’esclave » (1931), « L’Automne dans le printemps » (1932) [textes déjà parus dans Littérature chinoise (Pékin), 1979/7 et 1979/8)]. Contient également : Ba Jin, « À propos de “L’Automne dans le printemps” » (14 juillet 1978) [repris de Littérature chinoise, 1979/7] ; Yang Yi, « Un homme fort : une visite à Ba Jin » (1979) [repris de Littérature chinoise, 1979/8] ; Hansheng « Les Nouvelles de Ba Jin dans les années trente » (1982). (Rééd. : Pékin, Littérature chinoise, « Panda », 1990, 233 pp. ; Pékin, Éditions en langues étrangères, 2004, 233 pp.)

Printemps [1938], roman, traduit par Édith Simar-Dauverd, préface de l’auteur (28 février 1938), Paris, Flammarion, coll. « Aspects de l’Asie », 1982, 480 pp.

La Pagode de la longévité [1935], court roman, traduit par Ng Yok-Soon, préface de l’auteur (1937), Paris, Messidor, coll. « littéraire », 1984, 121 pp. Contient : « La Pagode de la longévité » (1934), « Le Secret de la pagode » (1935), « La Perle magique » (1936), « L’arbre qui savait parler » (1936), « À propos de la pagode de la longévité » (24 décembre 1978, corrigé le 25 juillet 1979). (Rééd. : « Folio », 1992, 123 pp.)

Le Rêve en mer : conte pour enfants à une jeune fille [1932], court roman, traduit par Ng Yok-Soon, Paris, L’Harmattan, coll. « Lettres asiatiques », 1986, 156 pp. Suivi de « À propos de “Le Rêve en mer” » (16 juin 1979).

Le Brouillard [1931], court roman, traduit par Ng Yok-Soon, calligraphie de couverture par Wu Zuoren, Paris, Les Cent Fleurs, 1987, 213 pp. [Premier volume de la trilogie de « L’Amour ».] En annexe, trois textes du traducteur : « Œuvres de Ba Jin », « Ba Jin et la France » et « Biographie succincte de Wu Zuoren : grand peintre et calligraphe chinois ».

Automne [1940], roman, traduit par Édith Simar-Dauverd, Paris, Flammarion, coll. « Aspects de l’Asie », 1989, 676 pp.

Au gré de ma plume, textes en proses, traduit par Pan Ailian, Pékin, Littérature chinoise, coll. « Panda », 1992, 280 pp. Contient : « Avant-propos » (1978), « Réactions au film “Le Bordel n° 8” » (1978), « Souvenirs de Xiao Shan » (1979), « Présentons davantage d’œuvres littéraires occidentales » (1979), « L’Utilité de la littérature » (1979), « Donner son cœur aux lecteurs » (1979), « À Nice » (1979), « Château-Thierry » (1979), « Observer les hommes » (1979), « À la mémoire de Feng Xuefeng » (1979), « À la mémoire de Lao She » (1979), « Le Grand Miroir » (1979), « Explorer » (1980), « Explorer (suite) » (1980), « Au milieu de l’âge » (1980), « À la mémoire de Mao Dun » (1981), « La Maison de la littérature » (1981), « Avant-propos au “Recueil de préfaces et postfaces” » (1981), « Dix années de cauchemar » (1981), « De nouveau sur la Maison de la littérature contemporaine » (1982), « Que je devienne terre » (1983), « Mon frère Yaolin » (1983), « Mon nom » (1983), « La Demeure de ma famille » (1984), « À la mémoire de Ma Zong¬rong » (1982), « Préface au Œuvres choisies de Jin Yi » (1982), « Parler franchement » (1982), « Pour le 30e anniversaire des éditions Arts et Littérature de Shanghai » (1982), « Les Intellectuels » (1982), « Duanduan » (1985), « À la recherche d’un idéal » (1985), « La Librairie Kaiming et moi » (1986), « Mon éditeur » (1986), « À la mémoire de Hu Feng » (1986).

À la mémoire d’un ami [septembre 1988], texte en prose, traduit et présenté par Angel Pino et Isabelle Rabut, Paris, Mille et une nuit, 1995, 71 pp. [Précédemment paru sous le titre « À la mémoire de Shen Congwen », Les Temps modernes (Paris), n° 572, mars 1994, pp. 141-173.]

Destruction [1928], roman, traduit et présenté par Angel Pino et Isabelle Rabut, Paris, Bleu de Chine, 1995, 250 pp. En annexe, cinq autres textes de l’auteur se rapportant au roman : « Préface de 1928 » (août 1928), « Avant-propos à la septième édition » (mai 1936), « Destruction  : l’auteur s’explique » (1929), « Regards sur ma vie d’écrivain » (1932-1935), « À propos de Destruction  » (1958).

Pour un musée de la « Révolution culturelle » (Au fil de la plume), textes en prose choisis, présentés et traduits par Angel Pino, Paris, Bleu de Chine, 1996, 151 pp. Contient : « Avant-propos général » (1978), « À la mémoire de Xiao Shan » (1979), « À la mémoire de mon maître Lu Xun » (1981), « Le Chant du faucon » (1981), « Mon nom » (1983), « Encore à la mémoire de Xiao Shan » (1984), « Les Fils à papa » (1986), « Les Étables » (1986), « Se souvenir » (1986), « Les Opéras modèles » (1986), « L’Air bureaucratique » (1986), « Un musée de la “Révolution culturelle” » (1986), « Il y a vingt ans » (1986), « Nouvelle note sur l’édition groupée de Au fil de la plume » (1987).

Le Dragon, les tigres, le chien [1942], suivi de Hors du jardin dévasté [1942], textes en prose, traduit par Philippe Denizet, Paris, You Feng, 2001, 189 pp.