N° 36 (janvier 2010)
Malatesta, un portrait

JPEG - 32.8 ko


« Ne désespérez jamais, faites infuser davantage. »
Henri Michaux


Articles publiés dans cette rubrique

mercredi 19 janvier 2011
par  F.G.

Au sommaire de ce numéro

Malatesta, un portrait
Présentation
Un rapport sur Malatesta dans les archives
de la police française (Robert Paris)
La police sur les traces de Malatesta
(annotations : Robert Paris)
À propos de Pierre Kropotkine :
souvenirs et critiques d’un de ses vieux amis, par Errico Malatesta (...)

mardi 18 janvier 2011
par  F.G.

Malatesta, un portrait

Toujours les subversifs ont intéressé la police, dont la principale raison d’être relève, en tout temps et sous tout régime, du maintien de l’ordre social. Nombreux sont, certes, les progrès réalisés en matière de contrôle des réfractaires depuis l’époque artisanale où les informateurs « Caraman », « (...)

lundi 17 janvier 2011
par  F.G.

Malatesta dans les archives de la police (présentation)

Les textes qui suivent sont tirés d’un dossier conservé par le service des archives de la Préfecture de Police de Paris sous le titre Anarchistes en Angleterre, Italiens anarchistes réfugiés à Londres et, spécialement, d’un rapport du 1er Bureau de la 3e Division portant sur Malatesta et quatre autres (...)

dimanche 16 janvier 2011
par  F.G.

Sur les traces de Malatesta : les « vérités » de la police

Rapport sur les anarchistes italiens réfugiés à Londres
Paris, le 20 mai 1895
Préfecture de Police, 3e Division, 1er Bureau
Sur Corti, Malatesta, Piccinelli, Malatoni et Rappa
[On ne retient ici, on l’a dit, que le passage concernant Malatesta.- N. d. É.].
MALATESTA, Enrico, dit Robert, (...)

samedi 15 janvier 2011
par  F.G.

À propos de Pierre Kropotkine :
souvenirs et critiques d’un de ses vieux amis

Pierre Kropotkine est, sans aucun doute, un de ceux qui ont contribué le plus – peut-être même davantage que Michel Bakounine et Élisée Reclus – à l’élaboration et à la propagation de l’idée anarchiste. Et il a, pour cela, bien mérité l’admiration et la reconnaissance que tous les anarchistes ont pour lui. (...)