Recensions et études critiques


● « Je ne peux pas m’imaginer que ce qui m’intéresse n’intéresse personne que moi. »
Pierre Dumayet

● « Ce n’est pas la critique qui est un affront, mais l’absence de critique. »
Henri Meschonnic


Articles publiés dans cette rubrique

lundi 12 novembre 2018
par  F.G.

Briser le continuum de l’oppression

Il n’existe pas un seul instant qui ne porte en lui sa chance révolutionnaire. Walter Benjamin Thèses « Sur le concept d’histoire » (traduction de Maurice de Gandillac). ■ Michael LÖWY WALTER BENJAMIN : AVERTISSEMENT D’INCENDIE UNE LECTURE DES THÈSES « SUR LE CONCEPT D’HISTOIRE » Paris, (...)

lundi 29 octobre 2018
par  F.G.

François Villon, son art, son temps

■ Alice BECKER-HO LA PART MAUDITE DANS L’ŒUVRE DE FRANÇOIS VILLON Illustration de couverture : Charles Vincent Paris, L’Échappée, 2018, 110 p.
« Villon n’a nullement besoin, pour qu’on l’admire, écrivait Francis Carco dans Nostalgie de Paris, d’être déguisé en mauvais garçon : il en fut un. […] Pour (...)

lundi 15 octobre 2018
par  F.G.

Nietzsche, à contretemps

Mais toute la vie de Nietzsche est un « parler » ! Il a donc ressenti son dire comme une bonté, et comme une tentation mauvaise le fait de se refermer sur soi. Il refuse cette méchanceté : c’est une interprétation morale du monde, où la place de l’action est occupée par la manifestation, par (...)

jeudi 5 juillet 2018
par  F.G.

Entre les lignes, Paris perdu

Notre Paris d’avant, qu’une littérature buissonnière nous laisse encore entrevoir, se perd lentement dans les ombres d’une mémoire brouillée. Nous n’en avons connu que l’agonie, mais ce qu’il fut, même sur sa fin, nous tient à cœur. Non parce que son pittoresque nous séduirait exagérément, mais parce que (...)

lundi 4 juin 2018
par  F.G.

Du narcissisme et de la soumission

[…] Ce n’est pas sauver l’idée du bonheur, c’est trouver cette misère bien assez bonne pour soi. Narcisse ne voyant pas l’eau dans laquelle il se mire, n’entrevoit du monde que son propre aveuglement. « Il n’y a plus de berge ni de source ; plus de métamorphose et plus de fleur mirée ; rien que le (...)