N° 26 (avril 2007)
L’affaire Francesco Ghezzi

JPEG - 15.3 ko

Désormais l’ennemi s’avance masqué, tout occupé à sa tâche :
faire en sorte que, de négation en imposture,
l’idée même de révolution quitte la scène de l’histoire


Articles publiés dans cette rubrique

jeudi 28 février 2008
par  .

Au sommaire de ce numéro

Francesco Ghezzi 1893-1942
Au pays où l’on fusillait les morts...
Vie et mort d’un anarcho-syndicaliste italien en URSS, par Charles Jacquier
Addenda sur Francesco Ghezzi, par Freddy Gomez
Une réédition « revue et augmentée » ?
Le retour poussif de Libertad
Libertad, l’écorché vif, par (...)

mercredi 27 février 2008
par  F.G.

Au pays où l’on fusillait les morts…

On connaît peu la figure de Francesco Ghezzi (1893-1942), si peu que l’histoire ne parle généralement de lui – quand elle en parle – que fugitivement et indirectement, parce qu’il fut l’ami de Victor Serge, par exemple.
Recherché par la police de Mussolini et à défaut d’autres destinations possibles – (...)

mardi 26 février 2008
par  .

Vie et mort d’un anarcho-syndicaliste italien en URSS

À partir de 1922, « après la prise du pouvoir en Italie par Mussolini, la Russie soviétique apparut à nombre d’antifascistes comme un pays de refuge. Il y avait parmi eux des communistes, mais aussi beaucoup d’anarchistes. »
Que devinrent ces réfugiés au cours des années 1930, sous la grande terreur (...)

lundi 25 février 2008
par  .

Addenda sur Francesco Ghezzi

Dans une étude publiée il y a peu , Mikhail Platonov, un jeune anarchiste russe, apporte des informations inédites sur Francesco Ghezzi. Elles s’appuient, pour l’essentiel, sur la lecture des « documents relatifs à son procès des années 1937-1939 », récemment édités en russe, parmi lesquels les (...)

dimanche 24 février 2008
par  F.G.

Le retour poussif de Libertad

On trouvera, ci-après, deux points de vue contradictoires sur l’ « édition revue et augmentée » du Culte de la charogne récemment publiée aux éditions Agone. Le premier s’exprime dans un texte – laudatif – émanant d’un collaborateur extérieur au bulletin. Le second – plus critique – tient dans un bref (...)