Marginalia

Travaux, parcours, passages… Sous le sable et dans le limon des mémoires intimes, nos vies font cohérence par leurs ruptures, leurs écarts, leurs pas-de-côté, leurs inflexions, leurs lignes de fuite. Dans tout acquis de conscience critique, il y a ce moi qui s’interroge, qui se désencrasse, qui bascule, qui s’ouvre à de nouveaux imaginaires, qui s’autonomise. Le sujet est un être pensant et la pensée un combat, sans cesse renouvelé, pour l’émancipation. Ces Marginalia – qui prendront la forme de récits, d’entretiens ou d’hommages – se veulent le réceptacle de témoignages personnels. Comme autant d’enluminures à cette question sociale à laquelle on n’accède le plus souvent que par une conjonction subjective de dépassements sensibles.


Articles publiés dans cette rubrique

lundi 17 septembre 2018
par  F.G.

Lettre ouverte à mon prédateur littéraire

■ Comme point d’orgue de la grande vague commémorative du cinquantenaire de Mai 68, on a failli avoir un Cohn-Bendit (Dany, pour les intimes) à l’hôtel de Roquelaure. Parfait eût été le timing et admirable la symbolique. Le facétieux agitateur de Nanterre-la-Folie terminant sa carrière dans les palais de (...)

lundi 3 septembre 2018
par  F.G.

Parcoursup ou la guerre de l’algorithme

Parmi les motifs de colère du printemps dernier, le nouveau processus d’admission – il faudrait dire de sélection – des élèves du secondaire aux études post-bac a fait l’objet de nombreuses critiques et de quelques tentatives d’action. Celles-ci, à l’image de l’occupation du lycée Montaigne ou encore de (...)

mercredi 15 août 2018
par  F.G.

Bakounine à la plage

■ Carl Vogt (1817-1895) fut naturaliste et homme politique allemand. Après avoir obtenu son diplôme de médecine à Berne, en 1839, il exerça à Neuchâtel avant d’entreprendre de nouvelles études à la Sorbonne, puis à Nice. Pendant son séjour en France, il lia connaissance avec Proudhon, Herzen et Bakounine, (...)

mardi 19 juin 2018
par  F.G.

Tombeau pour Boris… et les autres

Aux suicidés de l’après-Mai 68. À l’origine, il y eut un printemps d’anthologie où naquit notre attrait pour une certaine configuration de l’esprit où l’extrême avait sa place. Il me reste de ce temps camarade le regard de Boris quand, dans la nuit fraternelle, nos barricades dessinaient le désordre et le (...)

lundi 9 avril 2018
par  F.G.

Pour mémoire, Eduardo Colombo (1929-2018)

■ Dans son dernier texte paru dans Réfractions – revue dont il était, depuis son origine (1997), membre du collectif de rédaction –, l’ami Eduardo Colombo, récemment décédé, s’inquiétait du développement, sur les marges et à l’intérieur même du mouvement libertaire, d’une inquiétante « mentalité nouvelle » à (...)