N° 43 (juillet 2012) Anarchie 51

JPEG - 334.6 ko

« Tant qu’un homme pourra mourir de faim à la porte d’un palais où tout regorge,
il n’y aura rien de stable dans les institutions humaines. »

Eugène Varlin


Articles publiés dans cette rubrique

mardi 17 juin 2014
par  F.G.

Au sommaire de ce numéro

DOSSIER
Anarchie 51, par Denis Perken
RECENSIONS
Pour un socialisme débarrassé du progressisme, par Freddy Gomez [Le Complexe d’Orphée, de Jean-Claude Michéa, et Le Socialisme sans le progrès, de Dwight Macdonald].
Le gouvernement circonstanciel de l’anarchie, par José Fergo [El gobierno de (...)

mardi 17 juin 2014
par  F.G.

Dossier : Anarchie 51

■ Il est somme toute assez rare que l’anarchie ait bonne presse et tout aussi rare que les journalistes la traitent, sinon avec égard, du moins avec sérieux. Reste que toute règle a ses exceptions, comme le prouve cette série d’articles tirés d’une vieille malle à souvenirs. Publiés entre le 9 et le 12 (...)

mardi 17 juin 2014
par  F.G.

Pour un socialisme débarrassé du progressisme

■ Dwight MACDONALD
LE SOCIALISME SANS LE PROGRÈS
[The Root is Man]
Traduction de Célia Izoard
Paris, Éditions La Lenteur, 2011, 224 p.
■ Jean-Claude MICHÉA
LE COMPLEXE D’ORPHÉE
La gauche, les gens ordinaires et la religion du progrès
Paris, Climats-Flammarion, 2011, 368 p. Au (...)

mardi 17 juin 2014
par  F.G.

Le gouvernement circonstanciel de l’anarchie

■ Juan Pablo CALERO DELSO
EL GOBIERNO DE LA ANARQUÍA
Madrid, Editorial Síntesis, 2011, 380 p., ill.
■ Clément MAGNIER
CIPRIANO MERA SANZ 1897-1975
De la guerre à l’exil
Paris, Éditions CNT-Région parisienne, 2011, 240 p.
Comme si l’heure était venue de s’émanciper désormais des nombreuses (...)

mardi 17 juin 2014
par  F.G.

Soumissions et résistances au nazisme :
une lecture à rebrousse-poil de l’histoire

■ François ROUX
AURIEZ-VOUS CRIÉ « HEIL HITLER » ?
Soumissions et résistances au nazisme :
l’Allemagne vue d’en bas (1918-1946)
Paris, Max Milo Éditions, 2011, 896 p. Cet ouvrage de près de 900 pages au titre pour le moins surprenant pourra intimider le lecteur. Disons-le d’emblée : il aurait (...)