En guise de sommaire et de présentation

À contretemps, n° 13, septembre 2003
mardi 29 septembre 2009
par  .
popularité : 3%

JPEG - 970.6 ko

Il ne sera pas dit, cette fois, que nos libertaires digressions seront à contretemps. On en jugera par le contenu de ce treizième numéro, consacré pour une large part à l’exploration d’un ouvrage qui a fait – et fait encore – l’actualité dans les hautes sphères des mouvements de contestation du « néo-libéralisme ». Ce livre – Empire, de Toni Negri et Michael Hardt –, nous avions été quelques-uns, ici, à le lire, ou à tenter de le lire, mais personne ne se sentait, à vrai dire, ni le goût ni le courage d’en entreprendre la critique. Quand le long texte de Claudio Albertani nous est parvenu, un débat s’est instauré entre nous, non tant sur son contenu, mais sur l’opportunité de le publier. Le livre de T. Negri, que certains parmi nous n’étaient pas loin de considérer comme un pur produit de marketing, avait déjà fait couler beaucoup trop d’encre.

Il y avait sans doute un peu de frivolité dans nos résistances, car, quoi qu’on pense du sujet dont il traite et de la longueur ou de l’opportunité de sa critique, le texte de C. Albertani méritait d’être diffusé. Et d’abord parce qu’il est pensé et sérieux, ce qui devrait suffire comme critères de choix, qu’on soit d’accord ou pas avec les conclusions d’un écrit. Sa principale qualité, c’est sans doute de relier les actuelles positions de T. Negri – puisque c’est surtout de lui dont il s’agit – à ce que C. Albertani appelle « la déconcertante trajectoire de l’opéraïsme italien », courant marxiste né dans les années 1960 autour des revues Quaderni Rossi et Classe Operaia. Des anciennes mésaventures de l’ouvrier social aux actuels exploits de la multitude, il y sonde, sous l’abscons, l’éternel retour d’une ancienne idéologie.

Sur un sujet pas très éloigné du précédent, Freddy Gomez entreprend la critique d’un autre livre, étonnamment passé sous silence celui-là. Les Aventures de la marchandise, d’Anselm Jappe, ouvrage théorique, riche et ardu, est un voyage en capitalisme, ce moment de l’histoire où « le travail se trouve séparé des autres activités dans l’espace et le temps ». On pourra là encore – et c’est heureux – s’irriter de certains partis pris et conclusions de son auteur, mais cela n’empêche pas, au contraire, d’accorder à son travail toute l’importance qu’il mérite et de se reconnaître, au moins, dans sa critique des « faux amis » et des vains combats d’une époque qui en sécrète beaucoup. Comme pour ignorer les vrais.

Pour le reste, et passée – sans trop de peine, espérons-nous – cette brutale insertion dans notre contemporaine réalité, le lecteur retrouvera, dans la rubrique « Revue des livres », d’autres horizons et des critiques du Mal-Être juif, de Dominique Vidal, du Carl Einstein, de Liliane Meffre, des Carnets de route, de Marinus Van der Lubbe et des Anarchistes français face aux guerres coloniales (1945-1962), de Sylvain Boulouque.

Sommaire

- Empire et ses pièges : Toni Negri et la déconcertante trajectoire de l’opéraïsme italien (Claudio Albertani) [pdf] ;

- Vers la crise finale de la société marchande ? (Freddy Gomez), à propos du livre Les Aventures de la marchandise, d’Anselm Jappe [pdf] ;

- Être et – mal-être – juif : identité et « communautarisme » (Monica Gruszka), à propos de l’ouvrage Le Mal-Être juif, de Dominique Vidal [pdf] ;

- Carl Einstein et l’anarchisme (Thierry Porré), à propos de Carl Einstein dede Liliane Meffre [pdf] ;

- Marinus, le vagabond héroïque (Arlette Grumo), à propos des Carnets de route de l’incendiaire du Reichstag et autres écrits, de Marinus Van der Lubbe [pdf] ;

- Anticolonialisme et « polyphonie libertaire » (Marcel Leglou), à propos de l’ouvrage Les Anarchistes français face aux guerres coloniales (1945-1962, de Sylvain Boulouque [pdf].


Documents joints

PDF - 139.8 ko
PDF - 139.8 ko
PDF - 54.1 ko
PDF - 54.1 ko
PDF - 26.7 ko
PDF - 26.7 ko
PDF - 18.5 ko
PDF - 18.5 ko
PDF - 22.5 ko
PDF - 22.5 ko
PDF - 17.8 ko
PDF - 17.8 ko

Navigation

Articles de la rubrique

  • En guise de sommaire et de présentation