Éclats d’anarchie, passage de mémoire

mercredi 10 juin 2015
par  F.G.
popularité : 1%

JPEG - 379.6 ko

Fils de l’exil libertaire espagnol, Freddy Gomez, historien de formation et correcteur de métier, se revendique d’un anarchisme clairement hétérodoxe et capable de cultiver de manière critique sa propre histoire. C’est dans cette perspective qu’il a animé, de 2001 à 2014, la revue À contretemps et qu’il continue de s’occuper de son site.

Au fil d’une longue conversation avec Guillaume Goutte, il revient sur un certain nombre d’aventures – militantes, éditoriales, syndicales ou simplement humaines – auxquelles il a participé en France et en Espagne. En d’autres temps, progressistes mais monstrueux, Walter Benjamin disait qu’il fallait « organiser le pessimisme » en continuant d’entretenir l’ancienne mémoire des vaincus. Il s’agit encore et toujours de cela : retisser du lien entre les révoltes orphelines de ce présent sans mémoire et le passé de l’idée d’émancipation sociale, aujourd’hui ignoré ou disqualifié.


TABLE

Avant-propos
Histoire(s) de famille(s)
Sur le toit du monde
Le maquis des chimères
De l’Espagne pour de vrai
Reconstruction-déconstruction d’une illusion
Un syndicat pas comme les autres
Odradek ou l’éloge de l’inactualité
Postface (Guillaume Goutte)


CITATIONS

« C’est un beau moment, écrit Guy Debord, que celui où se met en mouvement un assaut contre l’ordre du monde. » Pour moi, mai 68, ce fut ça, et c’est déjà beaucoup.

L’exil, c’est une expérience personnelle de la séparation, du déracinement, qui induit, pour celui qui la vit, une modification substantielle de la perception du temps et de l’espace. Plus l’exil est long, plus tu en sors modifié. S’il dure très longtemps, tu te transformes en en-dehors définitif. Ce que je te dis là, bien sûr, aucun exilé espagnol ne l’aurait admis. Car l’admettre, c’était envisager que tout vrai retour était impossible. Or l’idée du retour, c’était précisément ce qui les faisait tenir.

Libertaire par tradition, le Syndicat des correcteurs avait réussi à maintenir, contre vents et marées, un mode de fonctionnement interne ultra-démocratique aux antipodes du syndicalisme fonctionnarisé. D’où cette mauvaise réputation – qu’il faisait tout pour mériter – acquise auprès des instances dirigeantes de la confédération à laquelle il appartenait qui le traitaient de « Légion étrangère » du Livre, appellation qui, somme toute, lui convenait assez bien, lui qui aimait à se définir comme le « poil à gratter » de la CGT.

Odradek, pour Walter Benjamin, c’est la forme que prennent les choses tombées dans l’oubli, les choses qui comptent, celles qui touchent à la mémoire des vaincus dans le combat séculaire pour l’émancipation. […] Quand la seule mesure du temps est le présent perpétuel, rien n’est plus nécessaire, me semble-t-il, que de puiser à cette ancienne mémoire, celle qui couve encore, ne serait-ce que comme espérance de vie décente, sous les ruines d’un monde très méthodiquement déconstruit par ceux-là même qui ont décidé qu’il n’en était nul autre de possible, les maîtres résolument post-modernes du capitalisme réellement existant. Odradek, c’est une sorte de fil rouge que l’oubli ne cesse d’investir, mais qui, du fait même de son inactualité et à condition de ne pas le perdre, peut toujours servir à tisser de nouvelles révoltes.

L’anarchiste oscille, en permanence, entre sa part de rêve – l’optimisme de la volonté – et sa part de doute – le pessimisme de la raison – , mais avec la prescience toujours vive que, dans l’ombre de la nostalgie qui l’anime, peuvent toujours éclore, derrière les murs du réel le plus hostile, de nouveaux assauts contre le désordre du monde. Le plus souvent, il se trompe, bien sûr, mais c’est beaucoup moins grave, après tout, que d’abdiquer devant la médiocrité de l’époque.

Paris, Éditions Rue des Cascades, 2015, 496 p., 18 euros
Isbn : 978-2-917051-15-3



DOSSIER DE PRESSE

Alternative libertaire, n° 253, septembre 2015
http://www.alternativelibertaire.org/?Lire-Freddy-Gomez-Eclats-d

Cantonade, n° 229, novembre 2015
[repris dans Ensemble (FILPAC-CGT), n° 78, décembre 2015]

PDF - 228.7 ko

Courant alternatif, n° 252, été 2015

PDF - 506.5 ko

CQFD, n° 133, juin 2015
http://cqfd-journal.org/Aqui-estamos-de-nuevo

Divergences, revue en ligne, n° 42, juillet 2015

PDF - 443.2 ko

Entre nous, n° 51, janvier 2016

PDF - 134.3 ko

● Fondation Besnard (site), 6 juin 2015

PDF - 190.1 ko

● Langue sauce piquante (blog des correcteurs du Monde.fr), 19 décembre 2015

PDF - 75.9 ko

Le Monde, supplément « Livres », 5 juin 2015

PDF - 81.2 ko

Le Monde diplomatique, n° 737, août 2015
http://www.monde-diplomatique.fr/2015/08/JACQUIER/53526

Le Monde libertaire, n° 1777, 4 au 8 juin 2015
http://www.monde-libertaire.fr/expressions/17807-exploration-du-parcours-dun-anarchiste-heterodoxe

Réfractions, n° 35, automne 2015

PDF - 91.6 ko

Une bibliothèque dans la brume, n° 21, hiver 2015-2016

PDF - 167.5 ko




Navigation