Repères bibliographiques

À contretemps, n° 10, décembre 2002
jeudi 4 août 2005
par  .
popularité : 12%

On trouvera ci-après quelques repères bibliographiques sur l’œuvre de Diego Abad de Santillán, dont aucun livre n’a été traduit en français. Pour une bibliographie exhaustive de l’auteur, nous renvoyons à celle établie par Antonia Fontanillas, Jacobo Maguid et Frank Mintz et publiée dans Suplementos. Materiales de trabajo intelectual, dont le numéro 36 (janvier 1993, Anthropos, Barcelone) – édité en complément du numéro 138 (novembre 1992) de la revue Anthropos – offre une très intéressante anthologie de textes de Santillán.

Livres

Ricardo Flores Magón. El apóstol de la revolución social mexicana (prologue de Librado Rivera), Antorcha, Mexico, 1980.

El anarquismo en el movimiento obrero (en collaboration avec Emilio López Arango), Cosmos, Barcelone, 1925.

La bancarrota del sistema económico y político del capitalismo (prologue de Luigi Fabbri), Nervio, Buenos Aires, 1932.

Reconstrucción social (en collaboration avec Juan Lazarte), Nervio, Buenos Aires, 1933.

La FORA, ideología y trayectoria (prologue de Juan Lazarte), Proyección, Buenos Aires, 1971. Traduction italienne : Antistato, Milan, 1978.

El organismo económico de la revolución (introduction de Félix García), Zyx, Madrid 1978. Traductions anglaise (Greenberg, New York, 1937) et hollandaise (VAV, Amsterdam, 1937).

La revolución y la guerra en España. Notas preliminares para su historia, El Libro, La Havane, 1938.

Por qué perdimos la guerra. Una contribución a la historia de la tragedia española, Plaza y Janés, Barcelone, 1977.

Contribución a la historia del movimiento obrero español, trois tomes, Cajica, Mexico, 1962.

Historia del movimiento obrero español, Zyx, Madrid, 1970. Des six tomes prévus pour cet ouvrage, seul parut le premier, sous le sous-titre : De los orígenes a la restauración borbónica.

■ Estrategia y táctica (ayer, hoy y mañana), Jucar, Gijón, 1976.

De Alfonso XIII a Franco. Apuntes de historia política de la España moderna, TEA, Buenos Aires, 1974.

El anarquismo y la revolución en España. Escritos 1930-1938 (textes présentés et sélectionnés par Antonio Elorza), Ayuso, Madrid, 1976.

Memorias (1897-1936), Planeta, Barcelone, 1977.

Nota bene : les éditions indiquées sont les plus récentes

Traductions

Parmi les nombreux auteurs classiques de l’anar-chisme que Diego Abad de Santillán traduisit en espagnol, nous citerons Piotr Archinov, Michel Bakounine (l’œuvre complète), Joseph Dejacque, Luigi Fabbri, Sébastien Faure, Jean Grave, Gustav Landauer, Errico Malatesta, William Morris, Max Nettlau, Pierre-Joseph Proudhon, Rudolf Rocker (l’œuvre complète), Augustin Souchy.

Articles

La Campana (1919, Santa Fe, 7 numéros sous la direction de Santillán) ; La Protesta (quotidien, Buenos Aires, 1918-1932) ; Suplemento de « La Protesta » (hebdomadaire, Buenos Aires, 1922-1932) ; Solidaridad Obrera (hebdomadaire, puis quotidien, Barcelone, années 1930) ; Tierra y Libertad (hebdomadaire, Barcelone, dont Santillán devint directeur en 1934) ; Suplemento de « Tierra y Libertad » (mensuel, Barcelone, 1932-1934) ; Tiempos Nuevos (revue bimensuelle fondée et dirigée par Santillán, Barcelone, 1934-1938) ; Timón. Síntesis de orientación político-social (revue mensuelle de format livre fondée et dirigée par Santillán, Barcelone, juillet-décembre 1938) ; Timón [seconde époque] (revue mensuelle co-dirigée par Santillán et Carlos de Baraibar, sans lieu d’édition indiqué, 1939-1940) ; Reconstruir (bimensuel, puis bimestriel, Buenos Aires, 1946-1976) ; La Campana. Revista de estudios sociales (revue mensuelle dirigée par Santillán, Buenos Aires, 1948-1949) ; Acción Libertaria (mensuel, Buenos Aires, 1958-1968) ; Comunidad Ibérica (bimestriel, Mexico, 1962-1971).

Nota bene : les dates retenues indiquent les périodes où Santillán a publié des articles dans les publications précitées.