N° 21 (octobre 2005)
Nietzsche et l’anarchisme

In memoriam

« “Ceux qui sont maîtres du présent, pourquoi ne seraient-ils pas maîtres du passé ?”, écrivait avec lucidité George Orwell. Quand l’histoire épouse le discours du vainqueur, recouvrant et noyant toutes les luttes passées dans un manichéisme qui dissout les vrais enjeux, le présent s’impose comme inéluctable fatalité. L’avenir des sociétés humaines dépend donc de leur capacité à reprendre ce passé des mains froides de leurs maîtres actuels. Des voix se sont perdues : il faut tenter de leur redonner vie, retrouver la trace vivante de ce relais de révolte, qui traverse les temps – et tenter de la restituer, comme un passage de témoin. »

Ngo Van (1913-2005), Au pays de la Cloche fêlée


Articles publiés dans cette rubrique

samedi 9 septembre 2006
par  .

Revue des livres et notes de lecture

■ Nico JASSIES
MARINUS VAN DER LUBBE ET L’INCENDIE DU REICHSTAG
Traduit du néerlandais par Quentin Chambon et Els van Daele
Paris, Éditions Antisociales, 2004, 192 p.
Marinus van der Lubbe, chômeur et militant révolutionnaire hollandais, incendia le Reichstag, le 27 février 1933, dans l’espoir (...)

vendredi 8 septembre 2006
par  .

Des revues...

■ AGONE n° 33, 2005, 274 pages La dernière livraison de la revue-livre Agone – « Le syndicalisme et ses armes » – « se propose de jeter un éclairage sur quelques pratiques syndicales développées durant son histoire, de l’action directe de jadis à l’intégration par le biais des comités d’entreprise ». (...)