N° 24 (septembre 2006)
Lectures de Tomás Ibáñez


« Il vaut mieux se tromper en prenant les décisions à la base que donner dans le mille en suivant des ordres, d’où qu’ils viennent. C’est là précisément que réside cet “air de famille” existant entre le nouvel anarchisme, qui ne s’appellera plus anarchisme, et l’anarchisme d’autrefois. »

Tomás Ibáñez


Articles publiés dans cette rubrique

jeudi 21 juin 2007
par  .

Figures de l’anarchisme en temps de guerre

■ Louis MERCIER VEGA LA CHEVAUCHÉE ANONYME Avant-propos et postface de Charles Jacquier Témoignage de Marianne Enckell Marseille, Agone, « Mémoires sociales », 2006, 272 p.
« Dans un monde qui court à l’abîme... »
Tout commence à Marseille, en septembre 1939, juste avant l’orage et en des temps où, (...)

mercredi 20 juin 2007
par  .

De l’anarchisme ouvrier au syndicalisme révolutionnaire

■ Xose ULLA QUIBEN ÉMILE POUGET. LA PLUME ROUGE ET NOIRE DU PÈRE PEINARD Saint-Georges-d’Oléron, Les Éditions libertaires, 2006, 400 p., ill. ■ Émile POUGET 1906. LE CONGRÈS SYNDICALISTE D’AMIENS Présentation et notes de Miguel Chueca Paris, Éditions CNT-RP, 2006, 144 p. Par ses activités de (...)

mardi 19 juin 2007
par  .

La mémoire d’un refus

■ Érica FRATERS RÉFRACTAIRES À LA GUERRE D’ALGÉRIE 1959-1963 Préface de Jean-Jacques de Félice Paris, Editions Syllepse, 2005, 228 p., ill. Un débat récurrent agite périodiquement les gazettes. Les historiens s’y plient, un peu hautains mais de bonne grâce, avec la ferme intention d’y jouer les (...)

lundi 18 juin 2007
par  .

Un communard par conscience

■ Jean-Luc DEBRY PIERRE PIROTTE OU LE DESTIN D’UN COMMUNARD Paris, Éditions CNT-RP, 2005, 214 p. « Pirotte est un homme estimé qui gagne bien sa vie et qui, pour l’instant, ne se soucie pas de politique. » C’est par ces mots que s’ouvre – ou presque – le fort beau récit que Jean-Luc Debry consacre à (...)

dimanche 17 juin 2007
par  .

L’homme du Mékong et la terre promise

■ Ngo VAN Au pays d’Héloïse Préface d’Hélène Fleury Montreuil, L’Insomniaque, 2005, 114 p., ill. Nous avions dit en son temps tout le bien que nous pensions d’Au pays de la Cloche fêlée , ce récit des jeunes années où Ngo Van narrait ses « tribulations » de Cochinchinois à l’époque coloniale et qui (...)