N° 17 (juillet 2004) Juan Garcia Oliver


« Le 20 juillet [1936] fut une très longue journée. Elle avait débuté le 18. Ce fut le temps de la grande victoire. Ce fut le temps où commença la grande défaite. »

Juan García Oliver, El eco de los pasos.


Articles publiés dans cette rubrique

samedi 3 juin 2006
par  .

Monologue intérieur sur une révolution empêchée

■ Francisco CARRASQUER ASCASO Y ZARAGOZA Dos pérdidas : la pérdida Alcaraván Ediciones, Saragosse, 178 p., 2003.
Rarement sans doute essai sur la révolution espagnole n’aura été plus parfaitement maîtrisé que cet Ascaso y Zaragoza. Le point mérite d’être souligné d’emblée, non parce qu’il (...)